Bonner Online-Bibliographie zur Comicforschung

WIKINDX Resources

Baurin, Camille: Le metacomic. La réflexivité dans le comic book de super-héros contemporain.(Thèse de doctorat), Université de Poitiers, Ecole doctorale : Lettres, Pensée, Arts et Histoire 2012 (631 S.). 
Added by: joachim (01 Aug 2014 15:07:04 UTC)   
Resource type: Thesis/Dissertation
Languages: französisch
BibTeX citation key: Baurin2012
Email resource to friend
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: Großbritannien, Metaisierung, Superheld, USA
Creators: Baurin
Publisher: Université de Poitiers (Poitiers)
Views: 2/149
Views index: 4%
Popularity index: 1%
Attachments   URLs   http://neuviemeart ... /IMG/pdf/These.pdf
Abstract
Table des Matières

REMERCIEMENTS (9)
AVERTISSEMENT : NOTES SUR LE BLOG « METACOMICS» (10)

INTRODUCTION (12)
Naissance et permanence du super-héros : l’hybridité générique (12)
Le super-héros : une définition problématique (14)
Le super-héros : une figure à priori peu crédible (17)
La représentation du super-héros dans les comics : vers la systématisation de processus réflexifs (20)
Étudier le metacomic : quels enjeux ? (27)
La question du corpus : une approche méthodologique spécifique au comic de super-héros (29)
Le metacomic : quatre axes d’étude (33)
 

CHAPITRE 1. L’INDUSTRIE DU COMIC BOOK (41)

Introduction : « Understanding comic is a serious business » (41)

Les débuts du comic book et de son industrie (44)
1) De la réédition à la création : la naissance du comic book (44)
2) Vers la prédominance du genre superhéroïque (46)
3) Pour une périodisation du genre superhéroïque (50)

Une industrie marquée par le rapport entre édition et création (53)
1) La fonction démiurgique de l’éditeur (53)
2) Cartographie du secteur éditorial (55)
a) Les majors de la production (55)
b) Les maisons d’édition indépendantes (58)

Conséquence de l’éditeur démiurge sur la fiction du genre superhéroïque (61)
1) L’editor : entre édition et création (61)
2) Le crossover : un procédé narratif (62)
3) Un univers fictionnel propre à chaque maison d’édition (64)
4) La perception du temps dans le genre superhéroïque et le concept de « continuité » (67)

À la marge, le fan (72)
1) La prédominance du lectorat (72)
2) L’empire du fan (74)

Les formes sérielles du récit superhéroïque (78)
1) La progressive instauration d’une dynamique sérielle (78)
2) Les trois types de monde fictionnel des majors (79)
a) Le « DC Universe » et le « Marvel Universe » (80)
b) Les labels créés par les majors (80)
c) Les labels rachetés (81)
3) La série régulière et ses dérivés (82)
a) Les séries régulières (83)
b) Les « spin-off » (84)
c) Les séries limitées  (84)
d) La « série fleuve » (86)
4) Le découpage d’une série (87)
a) L’épisode (ou « Issue ») (87)
b) Le « story arc » (87)
c) Le « run »  (89)

Conclusion (91)

La place du metacomic dans l’industrie du comic book : premier cadre conceptuel (91)

CHAPITRE 2. LE METACOMIC : PERSPECTIVES FORMELLES  (98)

Introduction (98)

Les propriétés récurrentes du metacomic (103)
1) Les spécificités de l’hypertextualité portée par les metacomics (103)
a) L’hypertextualité, une tradition dans le genre superhéroïque (103)
– La suite : la relance sérielle (104)
– L’imitation générique : évolution du genre superhéroïque (105)
– La réécriture des origines : renouvellement du catalogue (106)
b) Une hypertextualité consciente (108)
– L’imitation ostentatoire : la dissémination de pastiches (108)
– Le geste éditorial de la réécriture (114)
2) L’écriture intertextuelle du metacomic (118)
a) Les degrés de présence de l’allusion (118)
b) Le dispositif de la bande dessinée au service de l’allusion (120)
c) Ex Machina : la pratique de la citation (124)
3) Le comic book spéculaire : les « différentes espèces de réflexion » (129)
a) La mise en abyme de l’énoncé : la duplication du même (130)
b) La mise en abyme de l’énonciation : représentation du circuit du comic book (135)

Alan Moore et le traitement de la métalepse en bande dessinée (143)
1) De la mise en abyme à la métalepse : les lieux du débordement en bande dessinée (144)
a) Du monde représenté au monde de la représentation : l’exemple du multicadre (144)
b) Du flashback à l’ekphrasis : sortir du cadre (148)
2) Les enjeux de la métalepse : rupture et transgression narrative (150)
a) Supreme et le flashback métaleptique (150)
b) Le bouleversement ontologique : la propriété déstabilisatrice de la métalepse (153)
c) La métalepse graphique : duplication, inversion et distanciation de l’image (156)
3) La figuration graphique de la métalepse dans les dispositifs vignettal et paginal (159)
a) Rupture graphique et plasticité de l’image (159)
b) Architectures intradiégétiques : « utilisation productrice » de la planche (162)
c) Le paradoxe de la métalepse : la mise en évidence des éléments constitutifs de la bande dessinée (164)

De l’univers fictionnel au puzzle ellisien (168)
1) La structure multiverselle : une mise à distance de la fiction (170)
a) La complémentarité de Planetary et The Authority (170)
b) Mondes parallèles : la primeur ontologique en question (174)
c) La représentation graphique de la Plaie (177)
d) L’intervention métaphorique du créateur (179)
2) Planetary : la reconstitution du sens ellisien (180)
a) Une fiction policière (180)
b) La figure du lecteur (183)
c) De l’épisode à la série : une narration à reconstituer (185)
3) Snow : reflet du puzzle ellisien (192)
a) Puzzle et crossover : un métadiscours sur les univers superhéroïques (192)
b) Snow et Rorschach : figuration du code herméneutique (194)

All Star Superman : l’aventure proleptique (197)
1) La prolepse dans All Star Superman (200)
a) Les prolepses répétitives : la figure archétypale du prophète (200)
b) La thématisation des jeux temporels : l’inéluctabilité du temps (202)
c) Les amorces : allusions rétrospectives (205)
2) Le paradoxe de la prolepse (207)
a) Dualité de la prolepse : déplacement et réalisation (207)
b) Les bouleversements temporels du récit (209)
c) Les sollicitations du lecteur (211)
3) Prolepse et autoréférence (213)
a) La mise en avant du rythme de la narration (213)
b) Circularité et répétitions : réinventer et redire (216)
c) Les figures de l’auteur et l’écriture comme pratique (218)

Les trois orientations formelles de l’ostentation superhéroïque (221)
1) Le métasystème de la bande dessinée (221)
2) Le metacomic comme narration spéculaire (222)
3) L’hypertextualité ostentatoire : une évolution générique (225)

CHAPITRE 3. LE SUPER-HÉROS HORS DU CADRE (228)

Introduction (228)

Les visages de l’hypotexte dans le metacomic (234)
1) Le modèle superhéroïque préexistant (234)
a) Le modèle intradiégétique (234)
– La passation du costume et l’exemple à suivre (234)
– Le modèle Captain America (236)
b) Le modèle métadiégétique (238)
Ultimates et l’ombre de Superman (238)
– Des modèles tenus pour fictionnels : l’hypotexte affiché (240)
Watchmen et Ultimates : l’hypotexte camouflé (242)
c) De l’hypotexte au « modèle générique » (246)
– Le modèle superhéroïque : le personnage seulement ? (247)
– Alan Moore et la génération 49 (249)
– Le modèle superhéroïque et le modèle générique (254)
2) De l’archétype superhéroïque à son stéréotype (257)
a) Le super-héros pendant la seconde Guerre Mondiale : exemple du rôle de la figure justicière dans l’Histoire des États-Unis (257)
b) Le Comics Code : le super-héros à l’image de la conformité (263)

Le détournement exemplaire (274)
1) L’objectivation superhéroïque : le jeu des regards (275)
a) Le pouvoir médiatique et la polémique superhéroïque (276)
b) L’antagonisme superhéroïque : la multiplication des exemples (281)
2) Le super-soldat (289)
a) Superman détourné (289)
b) Ultimates « season premiere » : construction et manipulation de l’image (296)
3) Super-héros et démesure (305)
a) Autoritarisme superhéroïque (306)
b) Le super-héros a-t-il les mains sales ? Super-héros et terrorisme : le langage en question (312)
4) Modèles défaillants de la machine d’Ex Machina (319)
a) Le super-héros comme deus ex machina (319)
b) La menace superhéroïque (323)
5) Metacomic : comic book de la subversion ? (325)

Généalogie : les racines du metacomic (330)
1) L’évolution du statut auctorial dans l’industrie du comic book (331)
2) La maturation du lectorat (340)
3) Les facteurs historiques (344)

L’uchronie superhéroïque : paradoxe d’une Histoire dédoublée (348)
1) Définition et enjeux de l’uchronie (351)
2) La complétude des mondes uchroniques (358)
a) L’expansion narrative des mondes uchroniques (360)
b) Tout montrer, tout voir : dispositifs d’une représentation totale des mondes uchroniques (364)
c) Les artefacts uchroniques (372)
3) Paradoxe uchronique : un discours sur l’Histoire (376)
a) L’uchronie : genre métafictionnel (376)
b) Les uchronies réciproques : indice de la porosité des univers (378)
c) L’uchronie et son métadiscours (383)

Conclusion (393)

Le metacomic : une paradoxale identification du genre superhéroïque ? (393)
1) Le metacomic comme critique en acte (393)
2) Metacomic et postmodernité (396)

CHAPITRE 4. MÉTAGENERIE, TRANSFICTION, MONDES POSSIBLES : LA RÉFLEXIVITÉ AU SERVICE DE LA MÉMOIRE SUPERHEROÏQUE (400)

Introduction : réaffirmer la fictionnalité du super-héros (400)

Le genre comme objet de réflexion (406)
1) Les retours métagénériques (407)
a) Le genre superhéroïque revisité dans sa diachronie (408)
b) All Star Superman : un magnum opus ? (412)
c) Le refuge du super-héros : une thématisation de l’intertextualité (416)
2) Retour sur l’enfance du genre superhéroïque : nostalgie et ironie (421)
a) Enfant et super-héros, jeu et fiction (422)
b) Distance et ironie (429)
3) Le super-héros et son double (435)
a) Doubles et imitation : vers une réflexion du fonctionnement du genre superhéroïque (435)
b) La thématisation de la réécriture : vers l’auto-théorisation de sa pratique (439)

Le réemploi dans les metacomics : panorama des effets transfictionnels dans le genre superhéroïque (447)
1) Première approche de la transfictionnalité du genre superhéroïque (449)
a) La transfictionnalité : une acception large (449)
b) La transfictionnalité comme pratique hétérogène : trois exemples (452)
– Lord Blackstock dans Planetary (453)
– Les Batmen de Planetary (456)
– Les personnages secondaires d’All Star Superman (459)
2) Homogénéisation et rupture : les deux effets transfictionnels (465)
a) Les « DC et Marvel Universes » : vers une atténuation des frontières (466)
b) L’éditeur comme figure d’autorité transfictionnelle (468)
c) Le modèle de transfictionnalité réflexive : le dévoilement du processus (470)
3) La transfictionnalité comme acte paradoxal de légitimation (476)
a) La tranfictionnalité comme résurgence de l’auteur (477)
b) Les lieux de la transfictionnalité (483)
c) Les modèles d’inspiration (489)

Le super-héros et ses possibles : comment lire le metacomic ? (494)
1) La cosmologie superhéroïque : la question de l’accessibilité (496)
a) Les multivers de DC et Marvel : la prégnance du concept de monde parallèle dans le genre superhéroïque (497)
b) Univers des metacomics : spécificités du méta-univers (504)
2) Une littérature au conditionnel (511)
a) Construire et suggérer l’univers : thématisation des processus fictionnels (511)
– L’indépendance de l’univers fictionnel : « creation/description paradox » (511)
– Dimensions et complétude de l’univers fictionnel (514)
b) Le metacomic : une « contrefiction » ? (519)
– Le souvenir artefactualisé : une mystification paratextuelle (519)
– Le comic book possible : des récits au conditionnel (521)
3) Les mondes parallèles du genre superhéroïque : plusieurs degrés de fictionnalité (523)
a) Les enjeux du contrefictionnel superhéroïque (523)
b) La mort impossible du super-héros (528)
c) Réaffirmer l’instabilité ontologique du super-héros (533)

Conclusion (540)

Le méta comme origine du discours (540)
1) Les reconstructions superhéroïques : la question de l’enfance et de la fiction (540)
2) Réflexivité et transfictionnalité : légitimations et perspectives (543)
3) Les metacomics et la mise en relief de la parenté du genre superhéroïque avec les théories de la fiction (545)

CONCLUSION (547)

LES TROIS LIVRES DE BATMAN : ENJEUX ET PERSPECTIVES DU METACOMIC (547)
CORPUS (563)
TABLE DES ILLUSTRATIONS (585)
BIBLIOGRAPHIE (615)
ANNEXE (623)
LE COMICS CODE AUTHORITY (VERSION DE 1954) (623)
INDEX (628)


Added by: joachim  Last edited by: joachim
wikindx 5.2.beta 1 ©2017 | Total resources: 10887 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: Comicforschung-Bibliographie Stil (CFB) | Database queries: 52 | DB execution: 0.25626 secs | Script execution: 0.27931 secs