Bonner Online-Bibliographie zur Comicforschung

WIKINDX Resources

Gervais, Bertrand: Le tressage à portée interprétative comme modalité de lecture. Étude du roman graphique Watchmen de Dave Gibbons et Alan Moore. Maîtrise (Mémoire), Université de Québec, Études littéraires 2010 (134 S.). 
Added by: joachim (12 Aug 2014 22:34:39 UTC)   Last edited by: joachim (22 Dec 2014 04:37:12 UTC)
Resource type: Thesis/Dissertation
Languages: französisch
BibTeX citation key: Gervais2010
Email resource to friend
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: "Watchmen", Gibbons. Dave, Groensteen. Thierry, Großbritannien, Moore. Alan
Creators: Gervais
Publisher: Université de Québec (Montréal)
Views: 6/120
Views index: 4%
Popularity index: 1%
Attachments   URLs   Volltext / Full text
Abstract
Ce mémoire a pour objectif d’élaborer une modalité de lecture, le tressage à portée interprétative, qui s’applique à la lecture de bande dessinée. Pour ce faire, le premier chapitre est consacré à penser la notion d’interprétation littéraire, d’abord par une comparaison de plusieurs définitions et formulations puisées à même des dictionnaires et des essais littéraires. Par la suite, nous examinons la « cible » de l’interprétation littéraire, c’est-à-dire l’objectif à atteindre par celle-ci, soit les intentions de l’auteur, la signification atteinte par et pour le texte ou encore la compréhension subjective d’un texte par un lecteur. Nous posons que c’est en amalgamant ces trois objectifs qu’une interprétation littéraire peut être formulée. Finalement, nous souscrivons à la notion de lecture littéraire afin de définir notre position sur la question. Le deuxième chapitre est consacré à la bande dessinée que, suite à un examen des diverses définitions qui en sont avancées par plusieurs chercheurs, nous caractérisons comme une pratique littéraire se spécifiant par l’importance de la relation entre textes et image, et qui en constitue la principale richesse expressive, discursive et esthétique. Par la suite, nous nous penchons sur le concept de tressage tel qu’élaboré par Thierry Groensteen afin de nous le réapproprier pour en faire une modalité de lecture à portée interprétative, laquelle ouvre la voie à l’analyse et qui est une démarche privée et souterraine. Le troisième chapitre est consacré au roman graphique Watchmen de Dave Gibbons et Alan Moore. Dans un premier temps, nous examinons les différentes analyses formulées par une communauté interprétative autour de cette œuvre. Puis, nous procédons à trois tressages à portée interprétative distincts et connexes, à partir, successivement, du concept de l’utopie, de la forme géométrique du cercle et de la figure du livre. Ces trois analyses sont par la suite colligées de manière à émettre une observation finale quant à la portée de l’œuvre et l’enseignement qui en découle.
  
wikindx 5.2.beta 1 ©2017 | Total resources: 10890 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: Comicforschung-Bibliographie Stil (CFB) | Database queries: 52 | DB execution: 0.30358 secs | Script execution: 0.32096 secs