Bonner Online-Bibliographie zur Comicforschung

WIKINDX Resources

Donadille, Christian: "Entre chien et loup. Incertitude de l’apparence et écriture du silence dans les œuvres illustrées et les images textuelles de Patrick Modiano." In: French Cultural Studies 23.4 (2012), S. 329–340. 
Added by: joachim (11 Jan 2017 14:55:53 UTC)   Last edited by: joachim (11 Jan 2017 14:58:46 UTC)
Resource type: Journal Article
Languages: französisch
Peer reviewed
DOI: 10.1177/0957155812456150
BibTeX citation key: Donadille2012
Email resource to friend
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: Frankreich, Illustration, Literatur, Modiano. Patrick
Creators: Donadille
Collection: French Cultural Studies
Views: 3/24
Views index: 4%
Popularity index: 1%
Attachments  
Abstract
L’image que le lecteur construit des personnages de Patrick Modiano laisse peu de traces dans le souvenir, semble même contribuer à l’effacement de l’histoire dans la mémoire. Auteur d’une œuvre écrite en apparence contre l’oubli mais qui débouche sur l’oubli, Modiano se positionne comme un écrivain du silence qui est d’abord un passeur d’images. Ainsi, les contrastes et plus généralement les choix de couleurs et les formes d’illustrations jouent un rôle essentiel dans l’apport au sens de ses textes. N’étant pas lui-même illustrateur, il parvient à inscrire son œuvre dans des styles graphiques qui, pour être différents, n’en contribuent pas moins à lui donner du sens, à l’enrichir. Commençant par une analyse de l’écriture photographique de Modiano dans Chien de printemps, nous montrons ensuite comment Modiano introduit l’illustration dans son œuvre, non simplement pour l’inscrire dans la littérature de jeunesse (les albums de Choura, Catherine Certitude) ou la bande dessinée (Poupée blonde, Memory Lane), mais surtout pour fixer son univers imaginaire sous des formes d’expression graphiques (celles de Pierre Le-Tan, de Sempé, de Dominique Zehrfuss). Patrick Modiano s’empare d’une illustration – et de l’identité stylistique de l’artiste – afin d’ouvrir une fenêtre sur son œuvre, d’en dessiner lui-même certains contours, et de façon différente, de proposer un autre accès possible à sa réalité. Les dessins qui apparaissent dans les œuvres illustrées favorisent une concrétisation des grandes catégories de représentations (le flou, le tremblé, le contrasté, l’épuré, l’ombreux) qui structurent et nourrissent les atmosphères de ses récits. Les derniers romans, Dans le café de la jeunesse perdue et L’Horizon, sont également analysés ici.
  
wikindx 5.2.beta 1 ©2017 | Total resources: 10861 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: Comicforschung-Bibliographie Stil (CFB) | Database queries: 51 | DB execution: 0.22684 secs | Script execution: 0.24466 secs