Bonner Online-Bibliographie zur Comicforschung

WIKINDX Resources

Smolderen, Thierry: Naissances de la bande dessinée. De William Hogarth à Winsor McCay. Bruxelles: Les Impressions Nouvelles, 2009. (144 S.) 
Added by: joachim (13 Aug 2011 18:30:06 UTC)   Last edited by: joachim (16 Aug 2013 16:43:48 UTC)
Resource type: Book
Languages: französisch
ID no. (ISBN etc.): 2874490822
BibTeX citation key: Smolderen2009
Email resource to friend
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: Bildzyklus, Definition, Frost. Arthur Burdett, Frühformen des Comics, Genealogie, Großbritannien, Hogarth. William, McCay. Winsor, USA, Visuelle Kultur, Zeitungsstrip
Creators: Smolderen
Publisher: Les Impressions Nouvelles (Bruxelles)
Views: 2/325
Views index: 4%
Popularity index: 1%
Attachments  
Abstract
Autour de 1900, apparaît dans la presse américaine une forme pétrie d’humour et d’action que nous reconnaissons sans problème comme de la bande dessinée : le comic strip, né en même temps que le cinéma et le phonographe. Dans ce superbe livre riche en surprises, Thierry Smolderen montre pourtant que l’origine de cette forme est beaucoup plus ancienne, et liée à une autre naissance : celle du roman moderne, qui émerge en Angleterre au cours du XVIIIe siècle. L’œuvre satirique du peintre et graveur William Hogarth a ouvert cette voie, menant à des échanges d’un genre nouveau entre l’image et les médias de l’âge moderne.
Au XIXe siècle, le courant impulsé par Hogarth est resté l’affaire exclusive d’un groupe particulier de dessinateurs, les illustrateurs humoristiques, qui mettent leur immense culture de l’image au service de la parodie, en cultivant l’art de l’hybridation stylistique. Fascinés par le graffiti, le dessin d’enfant et les images marginales, ils sont les premiers à s’emparer des médias émergents, qu’ils schématisent et combinent dans une perspective ironique. Depuis Rodolphe Töpffer, ils prennent aussi un malin plaisir à interroger les idiomes séquentiels du monde industriel à partir du passé naïf des histoires en images populaires. La bande dessinée moderne s’est forgée dans ce creuset résolument polygraphique qui n’a manqué aucune des révolutions majeures menant à l’âge audiovisuel.
Cet ouvrage – qui constitue aussi une véritable anthologie – éclaire donc de manière surprenante les pièces d’un puzzle que nous croyions pourtant si bien connaître : loin d’être orpheline, la bande dessinée y apparaît comme la principale héritière d’une culture de l’image lisible aussi ancienne que l’image imprimée. La bulle, la ligne claire, l’action progressive, la mise en abîme ironique et jusqu’à la physique délirante des toons l’inscrivent dans une généalogie beaucoup plus riche que ne le soupçonnent les auteurs eux-mêmes. Son dialogue initial avec le roman d’avant-garde du XVIIIe siècle et le livre romantique, sa longue cohabitation avec les rythmes de la presse illustrée, sa symbiose avec le cinéma en font même l’ouvroir potentiel de l’image contemporaine par excellence.

Table des matières

1. William Hogarth, des images, qui se lisent (8)
2. Graffitis et petits bonshommes (30)
3. Les romans arabesques de Rodolphe Töpffer (40)
4. «Vas, petit livre !» : Le roman en estampes après Töpffer (58)
5. L’évolution dans la presse, entre institution et attraction (80)
6. A.B. Frost et la révolution photographique (102)
7. Du label à la bulle (118)
8. Winsor McCay : le dernier baroque (128)


Added by: joachim  Last edited by: joachim
wikindx 5.2.beta 1 ©2017 | Total resources: 10888 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: Comicforschung-Bibliographie Stil (CFB) | Database queries: 59 | DB execution: 0.57867 secs | Script execution: 0.59844 secs