Bonner Online-Bibliographie zur Comicforschung

WIKINDX Resources

Mikkonen, Kai: "Le narrateur implicite dans la bande dessinée. La transformation du style indirect libre dans deux adaptations en bandes dessinées de Madame Bovary." In: Image [&] Narrative 11.4 (2010), S. 185–207, <http://www.imageandnarr ... ive/article/view/119/92> (Zugriff: 23. Juni 2012) 
Added by: joachim (23 Jun 2012 14:51:14 UTC)   
Resource type: Web Article
Languages: französisch
Peer reviewed
BibTeX citation key: Mikkonen2010a
Email resource to friend
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: "Gemma Bovery", "Madame Bovary", Adaption, Bardet. Daniel, Flaubert. Gustave, Frankreich, Großbritannien, Janvier. Michel, Literatur, Narratologie, Simmonds. Posy
Creators: Mikkonen
Collection: Image [&] Narrative
Views: 3/168
Views index: 4%
Popularity index: 1%
Attachments   URLs   http://www.imagean ... rticle/view/119/92
Abstract
[Abstract in english below]
Cet article pose la question de « l'agent de la narration » dans la bande dessinée. « L’agent de la narration » est défini ici comme cette personne ou cette chose qui est perçue comme le responsable de la présentation narrative, y compris dans les fonctions du choix, de l'organisation, du commentaire et de la distribution de l’histoire. Plus précisément, cet article se concentre sur les transformation du procédé littéraire du style indirect libre dans le contexte de l’adaptation entre le roman et la bande dessinée, concernant une version « libre », Gemma Bovery, par Posy Simmonds et une version « fidèle », Madame Bovary, par Daniel Bardet et Michel Janvier de chef d’œuvre de Gustave Flaubert. L’analyse des transformations du style indirect libre dans la narration graphique montre la nécessité de réévaluer l’étendue de la notion de narrateur, surtout vis-à-vis du soi-disant narrateur implicite, et la logique de la distinction entre la voix narrative et la focalisation. La question importante est de savoir s’il faut accepter une notion de « narrateur graphique » basé sur les critères fonctionnels et organisationnels plutôt que purement linguistiques ou textuels. Dans la narration visuelle et multimodale comme les bandes dessinées, la notion d'un narrateur implicite est beaucoup moins une propriété du texte qu'une fonction, et une option, de la méthode descriptive que le lecteur peut utiliser.

This paper investigates the question of narrative agency in comics by way of analyzing the medium-specific features of speech and thought representation in two vastly different graphic adaptations of Gustave Flaubert’s novel Madame Bovary: Posy Simmonds’s Gemma Bovery (1999) and Daniel Bardet’s and Michel Janvier’s Madame Bovary (2008). The focus of the discussion is on the transformations that the literary style of free indirect discourse, and the accompanying techniques of perspective (or focalization), have undergone in the adaptations, including both limitations in their use and creative reformulations. The analysis of such transformations enables us to pose the question of the so-called implicit narrator, a highly problematic notion in visual narratives, in a new transmedial context. This involves the thorny question to whom attribute textual elements that imply perception or voice when the narrative has no identifiable narrator figure, or when a narrator figure (or character-narrator) is clearly not responsible for showing the images.
Added by: joachim  
wikindx 5.2.beta 1 ©2017 | Total resources: 10888 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: Comicforschung-Bibliographie Stil (CFB) | Database queries: 59 | DB execution: 0.34602 secs | Script execution: 0.36691 secs