Bonner Online-Bibliographie zur Comicforschung

WIKINDX Resources

Fresnault-Deruelle, Pierre: Hergéologie. Cohérence et cohésion du récit en images dans les aventures de Tintin. (Iconotextes.) Tours: Presses Univ. François-Rabelais, 2011. (194 S.) 
Added by: joachim (07 Oct 2012 11:51:39 UTC)   Last edited by: joachim (04 Oct 2014 16:03:15 UTC)
Resource type: Book
Languages: französisch
BibTeX citation key: FresnaultDeruelle2011a
Email resource to friend
View all bibliographic details
Categories: General
Keywords: "Tintin", Belgien, Hergé, Remi. Georges, Semiotik
Creators: Fresnault-Deruelle
Publisher: Presses Univ. François-Rabelais (Tours)
Views: 2/116
Views index: 4%
Popularity index: 1%
Attachments  
Abstract
A l’heure où un grand réalisateur américain porte à l’écran les aventures de Tintin d’Hergé, il convient de rappeler ce qu’une telle adaptation peut avoir de mutilant. Tintin, né de la ligne claire, a touché plusieurs générations pour sa capacité à mêler caricature et réalisme mais aussi à traiter du mouvement sur le seul mode de la fixité. Ce fut évidemment une aubaine pour Hergé, et non un handicap, comme le recours aux images mobiles voudrait nous le faire croire. Hergé, en outre, tout comme ses confrères maîtres de leur art, usa des espaces inter-iconiques où pouvaient s’agencer tous les raccords fantasmatiques possibles. Il n’était pas besoin d’être grand clerc pour prévoir que l’adaptation du cinéaste serait une trahison. C’est à l’économie graphique réelle de Tintin (sa version imprimée) qu’est consacré ce livre. Hergéologie est une descente dans la « profondeur » de l’œuvre dont tout nous dit que, sous ses dehors parfois enfantins, les aventures du jeune reporter sont aussi une œuvre pour les adultes. Une œuvre: c’est-à-dire le travail d’un artiste. Outre une technique graphique et narrative époustouflante, Hergé est en effet un scénographe chez qui les gags (les plus drôles du monde), alternant avec les situations les plus tendues, font de ses histoires des modèles inégalés de « récitation ».

Table des matières

1re Partie: L’intelligence graphique d’Hergé (7)
Ouverture (9)
Lisibilité, clarté, intégrité (15)
Les couvertures des albums d’Hergé (41)
Les mystères du Lotus bleu (53)
La crypte de Moulinsart (63)
Le souterrain, motif hergéen par excellence (77)
Idiotie et répétition: les Dupondt (83)
Tintin et les tableaux (89)
Figurations et préfigurations (97)
Images reprises, images recyclées (105)
Moulinsart (113)
La météorologie des cases (121)
Critique d'une critique (125)

2de Partie: Cases en exergue (133)
Monochrome (135)
Une façade à New York (137)
Le signe de Kih-Oskh (140)
Le spectre de la mort blanche (142)
Balance (144)
Le faux nègre (146)
La vision d’un temps qui n’est plus (148)
De la planche à la case et de la case au tableau (151)
Le spectateur, pas le spectacle (153)
Un effet de déjà vu (155)
Le pépin déployé (157)
Le point de vue adopté (159)
Notre œil n’est pas sourd (161)
Haddock découvert (163)
Bianca décomposée (165)
L’Hadès (167)

Laurent Gerbier: Postface : Fraxinologie (169)

Table des illustrations (189)
Du même auteur (191)
Bibliographie (193)


Added by: joachim  Last edited by: joachim
wikindx 5.2.beta 1 ©2017 | Total resources: 10830 | Username: -- | Bibliography: WIKINDX Master Bibliography | Style: Comicforschung-Bibliographie Stil (CFB) | Database queries: 53 | DB execution: 0.33512 secs | Script execution: 0.36212 secs